La violence post-séparation

La violence conjugale ne cesse pas nécessairement après la rupture. Voici les différentes manifestations susceptibles d'être utilisées par l'ex-conjoint après la rupture pour maintenir le pouvoir sur son ex-conjointe:

Violence physique

  • lui lancer un ou des objets;
  • la bousculer;
  • tenter de l'étrangler.

Harcèlement

  • flâner dans son voisinage;
  • communiquer avec elle à de multiples reprises par téléphone, lettres, courriels, télécopies, graffitis ou notes laissées sur sa voiture;
  • effectuer des appels répétés au domicile de la femme ou celui de sa famille pour la retrouver;
  • s'introduire illégalement chez elle en disant qu'il en a le droit car elle est sa femme;
  • la harceler par le biais des lois: par exemple, fausses allégations portées contre elle au Directeur de la protection de la jeunesse ou faire des demandes incessantes en droit de la famille.

Violence psychologique

  • la culpabiliser dans son rôle de mère en lui disant qu'elle n'est pas une bonne mère;
  • pleurer devant les enfants;
  • critiquer l'éducation qu'elle donne à son enfant, par exemple, la façon de le nourrir, de l'habiller, de l'amuser, de le soutenir dans son développement, etc.;
  • menacer d'enlever son enfant si certaines exigences ne sont pas remplies;
  • menacer de lui retirer la garde ou de l'empêcher d'obtenir la garde;
  • menacer de l'agresser physiquement;
  • la rendre coupable de la séparation ou du démembrement de la famille;
  • proférer des menaces de suicide;
  • lui proférer des menaces de mort envers elle ou son enfant;
  • tenir des propos dénigrants lors des échanges de garde.

Violence sexuelle

  • insister pour avoir des relations sexuelles;
  • la questionner sur sa vie sexuelle;
  • s'introduire chez elle et la violer (ou l'agresser sexuellement).

Contrôle

  • refuser de lui donner de l'information à propos des enfants;
  • exiger qu'elle n'oublie rien lorsqu'elle lui remet l'enfant pour la fin de semaine;
  • refuser tout compromis sur les heures de visites pour la dépanner;
  • essayer d'obtenir de l'information pour faire obstruction à ses requêtes;
  • étirer le temps lors des échanges pour la maintenir près de lui.

Violence verbale

  • hausser le ton;
  • crier après elle;
  • sacrer après elle.
Tiré de la brochure "La violence conjugale post-séparation...une situation bien réelle." du CriViff
 

Havre l'Éclaircie, C.P. 23, Ville de Saint-Georges (Québec)  G5Y 5C4     |     Téléphone:  418-227-1025     |     Télécopieur: 418-227-4570

Site réalisé par Studio ML