La violence économique

La violence économique se produit lorsque le partenaire défend à la femme de travailler, ou au contraire l’oblige à travailler au-delà de ses forces pour bénéficier d’un meilleur revenu familial, lorsqu’il exerce un contrôle sur son choix de travail, ou encore lorsqu’il pose des entraves sur le plan des études. La femme peut être tenue dans l’ignorance du revenu familial; le partenaire qui gère le budget de la famille a ainsi le pouvoir d’accorder ou non des sommes selon son bon vouloir. Il peut limiter à l’extrême les dépenses pour l’alimentation et les vêtements, ou encore contrôler les loisirs. Il peut refuser à la femme tout accès à des ressources financières ou bien l’exploiter sur le plan financier, tous les biens étant à son nom et les factures au nom de la femme.

La dépendance financière constitue souvent un important handicap à l’autonomie de la femme. La peur de se retrouver sans ressources pour subvenir à ses besoins peut agir comme un frein à la décision de quitter le conjoint.

  • T’as pas besoin de t’acheter d’autres pantalons… Tu veux plaire à qui ?
  • Il se paie tout ce dont il a envie, je n’ai jamais d’argent pour moi et les enfants.
  • Il me disait tout le temps, mets ça sur ta carte, je vais te rembourser à mon prochain chèque. Il trouvait toujours de bonnes excuses pour ne pas le faire.
Regroupement provincial des maisons d’hébergement et de transition pour femmes victimes de violence conjugale, "La violence conjugale… c’est quoi au juste?", Montréal, 2000.
 

Havre l'Éclaircie, C.P. 23, Ville de Saint-Georges (Québec)  G5Y 5C4     |     Téléphone:  418-227-1025     |     Télécopieur: 418-227-4570

Site réalisé par Studio ML