La définition

La violence est un moyen de contrôle, une forme de pouvoir sur les autres que tout individu peut utiliser pour obtenir ou défendre un privilège ou confirmer sa supériorité qu'il juge sienne. Pour actualiser son pouvoir sur les autres, la violence est un moyen efficace. Par la peur qu'elle inspire, on obtient ce que l'on veut, au moment où l'on veut et de la façon que l'on veut. On se sent grand, important, puissant par rapport aux autres. La violence n'est donc pas gratuite. 

La violence est le geste intentionné de contrôler quelqu'un pour se donner de la valeur et obtenir des privilèges.

La violence conjugale est utilisée pour les mêmes raisons que la violence en général, sauf qu'elle est exercée dans le cadre d'une relation affective, par un homme envers sa conjointe. (Les statistiques démontrent effectivement que se sont davantage les femmes qui ont sont victimes, c'est pourquoi nous avons choisi d'alléger le texte et de parler d'hommes agresseurs et de femmes victimes). Elle est intentionnelle puisque par la peur qu'elle inspire, elle permet à l'homme de mettre sa conjointe à son service, de centrer l'attention sur lui et de se sentir puissant. Même si elle s'exerce sous d'autres formes que la violence en général et qu'elle s'inscrit dans un cycle, la violence conjugale répond aux mêmes intentions et produit les mêmes effets pernicieux.

La persistance de la violence que la femme subit constamment et de façon répétée la détruit petit à petit.

La violence étant un comportement appris et choisi, l'homme peut apprendre et choisir d'autres comportements pour réagir à ce qu'il vit. La pleine et entière responsabilité de ses comportements lui appartient.

 
Source: Regroupement Des Maisons Pour Femmes Victimes De Violence Conjugale
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Havre l'Éclaircie, C.P. 23, Ville de Saint-Georges (Québec)  G5Y 5C4     |     Téléphone:  418-227-1025     |     Télécopieur: 418-227-4570

Site réalisé par Studio ML