Historique

Dans le cadre de la première Journée internationale des femmes, le 8 mars 1975, des femmes se réunissent à Saint-Georges pour partager leur vécu et leurs besoins. Des femmes au foyer ayant de jeunes enfants sont du nombre. Elles ont aussi en commun le fait de manquer de temps pour elles-mêmes et de ne pas avoir suffisamment de contact avec d’autres femmes. Leurs échanges donnent naissance à un projet, qui sera un précédent au Québec : une garderie coopérative.

La Sauterelle naît ainsi, en septembre de la même année. En plus d’accueillir les enfants, la garderie permet aux femmes de briser leur isolement, d’apprivoiser leur pouvoir d’action et d’apprendre le sens de la solidarité.

Savourant la satisfaction d’améliorer leurs conditions de vie, elles nourrissent le désir de contribuer à l’amélioration de celles de leurs semblables. L’idée d’un centre, où toutes les femmes pourraient se rencontrer, s’informer, se confier, exprimer des points de vue, germe. Le 1er février 1981, le Centre-Femmes de Beauce voit le jour.

Très rapidement, les travailleuses notent que la violence conjugale est le principal motif de consultation des femmes fréquentant le centre. Devant l’ampleur du problème et l’absence de ressources spécialisées en la matière, le Centre-Femmes de Beauce donne vie au projet d’implanter une maison d’hébergement et de transition pour les femmes victimes de violence et leurs enfants. Le 25 novembre 1982, Havre l’Éclaircie ouvre ses portes et son cœur aux femmes violentées ainsi qu’à leurs enfants.

 

Havre l'Éclaircie, C.P. 23, Ville de Saint-Georges (Québec)  G5Y 5C4     |     Téléphone:  418-227-1025     |     Télécopieur: 418-227-4570

Site réalisé par Studio ML