À court terme

Les conséquences à court terme sont des conséquences passagèrent et qui ne durent habituellement pas très longtemps. Elles sont reliées au stress de vivre dans un milieu familial violent. Elles sont circonstantielles, reliées aux épisodes et au climat de violence ainsi qu'aux nombreuses adaptations (déménagements, changement d'école, d'amies-amis, etc.) auxquelles doivent faire face les enfants. Ces conséquences sont à peu près identiques chez les deux sexes. Ce genre de conséquences devrait disparaître avec le temps, lorsque cesse la violence et que les enfants se retrouvent dans un milieu stable, sécuritaire et sain. Cependant, la violence peut se poursuivre même s'il y a rupture, on l'appelle la violence post-séparation.

Voici des exemples de conséquences à court terme:

  • maux de ventre, maux de tête;
  • désordre du sommeil, cauchemars;
  • énurésie;
  • troubles de l'appétit, etc.
Source: Pour que nos filles et nos fils...échappent aux pièges de la violence

 

 

Havre l'Éclaircie, C.P. 23, Ville de Saint-Georges (Québec)  G5Y 5C4     |     Téléphone:  418-227-1025     |     Télécopieur: 418-227-4570

Site réalisé par Studio ML